Extraits du livre d’Eibon

A travers la fenêtre ainsi créée, j’ai contemplé la destruction de l’Humanité et de son avenir. J’ai vu le pouvoir qui en serait la cause, et qui fut la cause de biens des changements dans les temps anciens. Grâce à ce pouvoir, j’ai pu ériger deux grands filets, afin de ralnetir l’Entité à l’origine de ce désastre à venir, voire de la stopper définitivement. Une fois cette créature prisonnière, ma magie pourra nous éviter la destruction qui nous était annoncée, en arrêtant le Temps et en cristallisant l’Espace autour de notre Soleil et de notre Monde. L’Âge d’Or de l’Homme ne connaîtra pas de fin, protégé de la fureur des Dieux Extérieurs.

[…]

Car Ubbo-Sathla est la source et la fin. Avant la venue de Zhothaqquah ou de Yok-Zothoth ou de Kthulhut des étoiles, Ubbo-Sathla demeurait dans les marécages écumants de la Terre nouvelle née ; une masse sans tête ni membres, engendrant les têtards gris et informes de l’origine et les hideux prototypes de la vie terrestre… Et toute la Terre est-il dit devra faire retour, à travers le grand orbe du temps, à Ubbo-Sathla.

[…]

Ce sorcier, qui était puissant entre les magiciens, avait trouvé une pierre nuageuse de la forme d’un globe et quelque peu aplatie aux extrémités, dans laquelle il pouvait contempler bien des visions du passé terrestre, remontant même jusqu’au commencement de la Terre, au moment où Ubbo-Sathla, la source engendrée, gisait, immense, énorme et spumescente, dans les boues qui s’évaporaient… Mais de ce qu’il voyait, Zon Mezzamalech n’a rapporté que peu de choses ; et l’on prétend qu’il a disparu peu après, on ne sait de quelles manières ; et après lui, le cristal nuageux n’a pu être retrouvé.

[…]

Au nom d’AZATHOTH, UBBO-SATHLA, NUG, YEB, RLIM SHAIKORTH, ATLACH-NACHA, APHOOM ZHAH, SHUB-NIGGURATH, KASSOGTHA, HT’ULLS-HR-EHR, et du Maître plongé dans le sommeil par-delà la mort, CTHULHU, je te conjure et te contrains, TSATHOGGUA ! Par tous les noms qui t’assujetissent et te lient, Ô SADOGUI, Ô ZHOTAQQUAH, Ô CRAPAUD SACRE, Ô VENERABLE RAMPANT, Ô PERE DE LA VRAIE NUIT, Ô SEIGNEUR ET MAITRE SUPREME DU GOLFE NOIR DE N’KAI, Ô DIEU CRAPAUD, Ô SADOQUAE, Ô SADOGOWAH, Ô DORMEUR AFFAME, Ô SEIGNEUR DE K’N-YAN ET DE LOMAR, Ô SEIGNEUR DE YOTH, Ô TERRIBLE ET REPOUSSANT DIEU DES VOORMIS, Ô PREMIER NE DES ENTITES EXTERIEURES, Ô SADIWAH, Ô DEVOREUR DE SONGES, Ô NOIRE ABOMINATION. Moi (donne ton nom, adepte), te somme d’écouter ma litanie ! Toi, Ô TSATHOGGUA affamé, qui possède la voie au sein et au cœur des astres les plus sombres, tu viendras céans sans même attendre, pour te soumettre, et ainsi obéir, à mon autorité toute puissante !

[…]

Sortilèges de cet ouvrage

  • Appeler/Congédier Azathoth
  • Appeler/Congédier Rlim Shaikorth
  • Atrophie d’un membre
  • Contacter Kthulhut
  • Contacter une Larve Amorphe de Zhothaqquah
  • Contacter Zhothaqquah
  • Contacter Yok-Zothoth
  • Créer la barrière de Naach-Tith
  • Créer un Portail
  • Enchanter un Brasero
  • Enchanter un Couteau
  • Invoquer la Brume de Releh
  • Invulnérabilité
  • Lévitation
  • Roue de Brume d’Eibon
  • Signe de Voor
  • Contrôler la Peau
  • Nourriture de la Vie