Les manuscrits Pnakotiques – Extraits

XVIIIème siècle, traduit en anglais de l’ouvrage Pnakotica.

Et l’homme, après sa naissance, parcourut la surface de la terre, stupide et nu. Les Êtres Ailés venus du ciel lui apportèrent la connaissance qui lui manquait, ce qu’il ne savait pas.

[…]

Il y a les liens qui unissent Cthugha La Flamme Vivante, Aphoom Zhah, le Seigneur de la Flamme Froide, Rhan-Tegoth la Terreur des Hominidés, Rlim Shaikorth Le Ver Blanc et lesGnoph-Kehs.

[…]

Profondément enfoui dans Kled aux mille parfums, ou la vie devient mort, Celui qui porte des horreurs en manteau vert, Celui qui attend dans la clairière, Celui qui se tourne et attend, Celui qui voit et sait, attend le moment venu. Les étoiles tombent, la bête nourrie de pierres erre, et une époque de grands changements s’annonce. Le Gardien de la Clairière connait le lieu et le moment de l’avènement.

[…]

Avant de voyager vers le lieu d’Yibb-Tsll, les prêtres de la Lame d’ivoire doivent être préparés au grand renversement mystique que leur dieu peut faire connaître à ceux qui lui font face. Ils se retrouvent devant le grand bassin face au palais. Ensuite, montrant leur soumission en rampant sur les genoux, ils approchent de leur dieu terrible.

Note en chinois : « Chercher l’Arche de Pierre« .